SPATIO aménagement | Pourquoi travailler différemment signifie aussi être assis différemment ?
854
single,single-post,postid-854,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-,qode-theme-ver-9.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.1,vc_responsive

Pourquoi travailler différemment signifie aussi être assis différemment ?

Fern3_0444

24 Fév Pourquoi travailler différemment signifie aussi être assis différemment ?

Le fait de bouger pendant un travail concentré est depuis toujours, à l’école en particulier, interprété comme un signe de baisse de performance et de déconcentration.

Entre-temps, le mythe qui veut qu’une position assise immobile signale la concentration et des performances élevées a fait long feu. Et pourtant, rares sont les sièges de travail qui aident les gens à bouger pendant leur activité. Comment expliquer cela ? Il convient tout d‘abord de noter que le mouvement sur le lieu de travail s’est considérablement modifié au cours des dernières années. Conséquence de l’utilisation accrue de terminaux mobiles, le point d’intérêt se déplace constamment : plusieurs écrans, ordinateurs portables, téléphones mobiles et tablettes PC non seulement requièrent une autre forme d’attention, ils génèrent aussi des mouvements et postures qui, auparavant, n’existaient pas pendant le travail. Tandis qu’autrefois les mouvements se réduisaient à tendre la main vers l’écran, décrocher le téléphone et ouvrir une armoire, ils s’effectuent aujourd’hui dans toutes les dimensions possibles. Saisir son téléphone mobile tout en suivant une vidéoconférence, extraire sa tablette PC de sa sacoche avec l’écouteur à l’oreille, répondre à ses e-mails sur le téléphone mobile tout en faisant une présentation sur l’ordi portable, ou passer un coup de fil le soir après les heures de bureau : au cours d’une journée de travail moyenne, on pivote, se penche, s’étend et se courbe sur sa chaise dans toutes les directions. Par ailleurs, des années d’étude du comportement au travail ont mis en évidence le fait que l’individu y exécute certains mouvements. Qu’ils soient sains ou non ne joue aucun rôle. Autonomie et liberté de décision interviennent de plus en plus dans les besoins au poste de travail. Cela vaut avant tout pour les postures que nous prenons en position assise  : jambes croisées ou pieds sur la table, certains mouvement ne peuvent ni ne veulent être évités. Mais est-ce bien sain ? L’exercice physique, y compris au poste de travail, doit toujours être encouragé. La multiplication des mouvements sur la chaise, certains pas du tout naturels, exige un soutien particulier du corps. Les nombreuses rotations et mouvements de côté doivent être soutenus non seulement au niveau du buste, mais aussi du fessier. Les nombreux terminaux que nous tenons entre nos mains au cours d’une journée nécessitent un dossier flexible, une bonne assise et des accoudoirs qui accompagnent réellement chaque mouvement. Dès lors qu’une chaise répond à ces exigences, l’exercice au travail n’est pas seulement sain, il fait aussi plaisir. Ainsi le travail sur chaise peut se transformer en yoga sur chaise.

Article élaboré par Haworth (Great Spaces, Orgatec 2014)

Voir aussi



CTA

Vous avez un projet pour vos futurs locaux ?

Footer